Mon combat pour un Toit

, , 1 Comment

Réalisé par Stéphan Moszkowicz

D’après la Fondation Abbé Pierre, il y aurait en France cent mille personnes sans domicile fixe et plus de 3 millions de mal logés.

Gérard, Fabienne, Dominique, Isabelle et Kheira en font partie ; ils vivent sous le seuil de pauvreté, c’est-à-dire avec moins de 908€ par mois. Leur objectif : retrouver un toit décent. Tous sont marqués par cette épreuve, en particulier ceux qui ont connu la rue ; ils sont fragilisés, vulnérables.
Quelle priorité gérer en premier: le logement, le travail ou la santé ? Quelles difficultés apparaissent quand on retrouve un toit ? Pendant 6 mois, Stéphan Moszkowicz les a suivis dans leur combat pour s’en sortir.
Avec pudeur et attention, ce film nous montre les petites victoires de ces femmes et de ces hommes, leur doute aussi, pour reconquérir la place qu’ils ont perdue

 

One Response

  1. Aser

    08/24/2012, 05:54

    That’s nothing. You ought to see all the cooruptirn in the probate courts of Connecticut! It’s mind boggling. Probate attorneys getting away with discriminating against disabled heirs, not even allowing them to live in the homes they inherited simply because they were disabled, yet those same attorney insisting they start paying the utilities bills for a house that hasn’t even gone through probate court! A professor at Yale University wrote an article on it, Don’t Die in Connecticut, and that’s the truth, cuz the probate courts will rip off your heirs to the point where they can barely survive, AFTER probate goes through. Stay away from the probate attorney, Teller, Leone, Throwe & Naigle in CT. They are awful estate lawyers!

Leave a Reply

(*) Required, Your email will not be published